07nov. 2009

Saint-Germain-des-Prés: l'hémorragie continue

L'hémorragie continue: Le Seuil quitte la rue Jacob pour installer ses bureaux à Montrouge. Un éditeur de plus qui quitte le Quartier Latin. Seule consolation, comme plusieurs de ses confrères, il conservera une "vitrine" à Saint-Germain-des-Prés pour les signatures d'écrivains et les conférences de presse. On sauve la façade, mais le reste se passera ailleurs. Deux articles se sont émus de la chose: un article d'Edouard Launet dans Libération et un article de Didier Jacob du Nouvel Obs.

saint-germain.jpeg

Lire la suite

30oct. 2009

Caliméro

Yann Barthès fait remarquer que le discours de la semaine de Nicolas Sarkozy sur les paysans est un “copier-coller” presque intégral d’un autre vieux de dix mois. Et Nicolas Sarkozy s’énerve contre les Guignols, Stéphane Guillon, et les moqueurs en général.

Le blog Un dessin par jour publie quotidiennement une caricature sur l'actualité.


> On parle de Un dessin par jour dans l'Express.

28oct. 2009

Contre le cumul, mais on en parle après les élections.

3020921944_c409f5fdd61Les pouvoirs publics ont pris conscience que le cumul des mandats est un mal. Mais la volonté politique aujourd’hui ne s’exprime que dans les discours politique, sans jamais, quelque soit la majorité aller jusqu’au bout de la démarche.

Ils admettent que l’indépendance de l’élu dans l’exercice de ses mandats et fonctions peut être menacée notamment par la détention simultanée d’un nombre trop élevé de mandats. Alors, dans les intentions de programme le seul traitement envisageable est (la seule solution est donc) de limiter le cumul des mandats. La volonté de limiter le cumul des mandats est telle qu’entre 1974 et 1982, de nombreux rapports ont vu le jour. Certains, comme le rapport Léotard, établi par le groupe de travail de l’UDF en février 1980, préconise de limiter le cumul à deux mandats et interdit le cumul entre les fonctions considérées comme à plein temps.

D’autres, comme le rapport Debarge établi en février 1982 sur la demande du premier ministre Pierre Mauroy, proposent une solution plus modérée touchant les mandats parlementaires et les mandats locaux entre eux. Au total, entre 1974 et 1982, 13 propositions de loi ont été déposées devant l’Assemblée Nationale ou le Sénat mais aucune d’entre elles n’a vu le jour. Un remède est trouvé le 30 décembre 1985. En effet, à cette date est promulguée une loi organique applicable aux parlementaires et une loi ordinaire applicable aux détenteurs de mandats locaux.

Lire la suite

26oct. 2009

Le MoDem revient à l’esprit de 2007 : il était temps

Par Christian Delom, Conseiller national

J’ai participé comme mes collègues au dernier conseil national de notre mouvement.

Voici les conclusions que je peux en tirer.

•    Côté projet, le compte n’y est pas encore.
•    Côté politique le réalisme revient.
•    Côté avenir, nous avons besoin plus que jamais d’une vision

Côté projet, le compte n’y est pas encore.

Un document de synthèse produit par le siège a été distribué à l’entrée de la séance.  

Le préambule de François Bayrou est réussi, enfin il n’est plus question d’avoir l’œil rivé sur le rétroviseur mais de s’intéresser au quotidien et  à l’avenir de nos concitoyens.

Le chapitre sur les valeurs est également prometteur.

Le côté rassurant est de voir écrit sur toutes les pages « document de travail ».  Le côté moins rassurant est d’entendre des collègues congratuler les auteurs sur la qualité du document alors même que nous n’avions matériellement pas eu le temps de le lire. Cirer les pompes est un métier bien rodé, mais, « chers amis », vous vous trompez de siècle, de combat et d’objectif. Faire plaisir au Prince, ce ne doit pas être un comportement démocrate, non ? D’ailleurs faut-il un prince ou un garant de la Démocratie et de la cohésion nationale ? Pour moi c’est tranché.

Il reste beaucoup de travail, si quelques points solides sont fixés, d’autres manquent encore. Les « plumes » officielles se contentent de bonnes généralités … pour l’instant. C’est pourquoi il faut se mobiliser.

Le travail des commissions, très dense, riche d’intéressantes innovations, manque à l’appel. Pourquoi ? Nos militants foisonnent d’idées. Les contributions des commissions sont plus travaillées, plus partagées, plus riches. Il faut impérativement s’en servir.

Lire la suite

26oct. 2009

Primaires : ce que souhaitent les militants

Les chiffres sont les suivants :
  • 200 militants ont signé une pétition pour la tenue de primaires sur le site mesopinions.com ;
  • 379 autres se sont affichés comme voulant « Participer » à des primaires (événement Facebook) ;
  • 561 se sont affichés comme « Peut-être » favorables à des primaires.
Soit au total près de 1000 militants.

C’est à la fois peu et beaucoup. Peu en regard du nombre de nos adhérents à jour de cotisations (entre 15 000 et 16 000), beaucoup compte tenu de la proximité des régionales (et la crainte de ne pas être investi) ; beaucoup compte-tenu du fait que Facebook ne couvre qu’une fraction de nos militants.

Par ailleurs, nous avons réalisé un sondage sur ce même site, pour savoir si les militants étaient favorables ou non aux primaires.

Choix   
Pourcentage Vote(s)
pour 46.94 % 238
contre 51.08 % 259
abst 1.97 % 10
Nombre de votes : 507

Sondage réalisé entre le Vendredi 2 octobre 2009 et le dimanche 25 octobre 2009, sur les internautes visitant www.legrid.fr

Clairement, la volonté d’un grand nombre est que les militants soient consultés et associés à la constitution des listes. Une courte majorité se détache en faveur de la non tenue de primaires dans le sondage.

Les deux ne sont contradictoires qu’en surface.

Lire la suite

- page 2 de 8 -