Pour ce qui concerne le GRID, l’objectif est simple et constant depuis plus d’un an : doter le Modem d’un projet fort, qui propose un plan réaliste de synchronisation de nos pratiques de gouvernances sociales, économiques et politiques selon les contraintes nouvelles que nous impose le monde de demain. Nous voulons rassembler les démocrates autour d’une base de projet sérieuse, la faire connaître et lui donner de la robustesse en favorisant la prise en compte des réelles attentes et des demandes des Français. Nous voulons ensuite nous confronter à d’autres projets et en faire le fer de lance de l’alternative politique dans notre pays.

Dans cette perspective, il faut reconstruire notre parti, lui apporter davantage d’efficacité et de lisibilité. C’est là que nous avons d’abord besoin de nos militants et de nos sympathisants À L’INTERIEUR DU MODEM.

Le MoDem, malgré ses avatars électoraux, reste le seul déclencheur possible du sursaut national. Avant de regarder l’herbe qui pousse supposée plus verte ailleurs, retroussons-nous les manches. Nous participons activement aux commissions et nous saluons leur travail qui n’a pas été assez reconnu et qui mérite d’être mieux structuré et fiabilisé. Nous travaillons avec nos amis en région qui se sentent parfois isolés. Nous travaillons avec la France dans toute sa diversité. La rupture ne viendra que par le mouvement citoyen de toutes nos régions, de toutes nos communes.

Le GRID est donc au service des militants et des sympathisants du Mouvement Démocrate. Sa vocation est d’être force de proposition, de rassemblement et de renouveau à l’intérieur afin de porter une voix plus forte, plus partagée, plus innovante à l’extérieur.

Christian Delom,
Conseiller national du MoDem,
Conseiller municipal de Clamart

Photo © AFP Jeff Pachoud