Mot-clé - réseau

RSS Fil des billets - RSS Fil des commentaires

15nov.

Pour le GRID, le projet, rien que le projet, tout le projet

A l’heure où nous devrions nous concentrer sur l’essentiel, la préparation de notre congrès d’Arras, ce week-end a été marqué par des initiatives médiatiques qui ne sont pas d’actualité.

D’abord la rencontre de Dijon qui se voulait œcuménique a été transformée en cirque médiatique, pire elle a donné lieu à l’affrontement de deux personnalités socialistes pendant que nos représentants, certes navrés, tenaient la chandelle. Nous voyons bien que cette voie est aujourd’hui plus qu’étroite, elle n’est pas facilement praticable du fait de l’immaturité des partenaires potentiels. Nous l’avons déjà dit c’est d’abord par l’affirmation d’un projet, puis par sa confrontation avec celui d’autres formations que nous serons audibles et crédibles. Le désarroi économique et social auquel nous sommes rendus fait qu’une tête connue en politique sans bilan crédible ne saura séduire ses fidèles électeurs sans une équipe ayant une réelle capacité de propositions réalistes, éclairées par des expériences de vie réellement vécues par nos concitoyens.

Une autre initiative, le lancement du club Terre Démocrate, si elle peut paraître sympathique, n’en est pas moins déroutante, en dépit de notre réelle affection pour Corinne Lepage. Ce club a vocation à se rapprocher d’Europe-Écologie. Il allie des personnes qui ont tourné le dos parfois avec fracas à notre mouvement ou qui s’apprêtent à le faire, à des personnalités éminentes du monde scientifique et judiciaire. Sa feuille de route est encore à construire, est-ce une écurie électorale pour les régionales ? Ou bien réellement un cercle de réflexion au service d’un projet national ? Dans ce cas apportera-il ses réflexions à notre mouvement ? A d’autres formations politiques ?  Comment un club qui annonce sa dissolution prochaine (dans un an) comme préalable pourrait-il garantir une pérennité de l’action nécessaire au changement profond que son projet politique prétend annoncer ?

Lire la suite

14oct.

GRID : Newsletter #2

Depuis son lancement comme groupe d'action, au début du mois d'Août, le GRID se structure progressivement. Une réunion s'est tenue, samedi 3 octobre, lors de laquelle plusieurs régions étaient représentées physiquement et par visioconférence.

« C'était intéressant car les participants d'où qu'ils soient (Nice, Paris ou Nantes) se posent les mêmes questions et ne sont pas satisfaits du fonctionnement actuel du MoDem (trop hiérarchisé, pas de réflexion de fond, une organisation qui ne s'occupe que de la préparation des échéances électorales) .

Ils pensent que le MoDem doit se doter d'une "doctrine" et d'autre part être clairement identifié sur le terrain en étant à l'écoute des mouvements de la société. »

David Leborgne (Nantes)

La pétition pour des primaires au MoDem, que nous avons initiée, compte aujourd'hui près de 200 signatures, dont celles de plusieurs élus parmi lesquelles celle Corinne Lepage, députée européenne.

Lire la suite

05oct.

Alsace — Le plus beau des cadeaux : des primaires

Cigogne
Décisions prises le 2 octobre à Sélestat par la Coordination régionale d'Alsace :

La Coordination régionale a adopté par une très large majorité le principe de consultation des adhérents d'Alsace, après un appel à candidature pour les têtes de liste des élections régionales et des sections départementales . Elle a chargé le groupe de travail d'organiser la consultation et de remettre son rapport au bureau exécutif national conformément à la feuille de route qui comprendra ces résultats avec le projet issu du travail des neufs commissions.

Ont voté pour ces primaires :
  • MoDem 68 : la Présidence, le Bureau départemental, le délégué départemental ;
  • MoDem 67 : le secrétaire départemental, trois membres de la Présidence;
  • les deux Conseillères régionales MoDem sortantes, Odile Uhlrich-Mallet, Présidente du MoDem 68, et Danièle Meyer, Vice-présidente du MoDem 67.